PREMIER CADRE DE DIALOGUE ET DE PROMOTION DES DROITS DES ENFANTS « SINEA », ORGANISÉ PAR L’ASSOCIATION ABE2A.

PREMIER CADRE DE DIALOGUE ET DE PROMOTION DES DROITS DES ENFANTS «

SINEA », ORGANISÉ PAR L’ASSOCIATION ABE2A.

L’Association pour le bien-être des enfants et des adolescents d’Afrique (ABE2A) organise un cadre de dialogue citoyen autour de la promotion des droits des enfants et des ados appelé Salon international de l’enfant et de l’adolescent (SINEA). Ce premier salon est prévu du 14 au 16 juin prochain, à Ouagadougou. C’est ce qui a été annoncé à la presse ce jeudi 22 mai 2014 lors d’une conférence animée en particulier par la Commissaire générale du SINEA, Alice DIARRA.

La Commissaire générale du SINEA, Alice DIARRA (avec micro).

Une plateforme d’échanges de trois jours autour des enfants et adolescents est prévue du 14 au 16 juin prochain à Ouagadougou. Elle se nomme Salon international de l’enfant et de l’adolescent (SINEA) et a été initiée par l’association pour le bien-être des enfants et des adolescents d’Afrique (ABE2A). C’est ce qui a été annoncé à la presse, ce jeudi 22 mai 2014 à Ouagadougou.

La principale ambition de ce premier SINEA selon ces promoteurs est de cultiver un espace de large mobilisation et d’expression citoyenne pour la promotion des droits de l’enfant et de l’ado. Ce cadre d’échanges se tiendra à Ouagadougou en marge de la célébration de la journée de l’Enfant africain commémorée chaque 16 juin. Pour la commissaire générale du SINEA, Presidente de l’association ABE2A, Alice DIARRA, « le salon mobilisera plus de 300 participants (Personnalités politiques, Société civile, leaders d’opinions, ONG, Enfants et grand public…). Des rencontres B to B, des conférences publiques et une foire d’exposition qui part de l’alimentaire à l’habillement, sans oublier le récréatif et la culture générale ». Elle a aussi indiqué que les principales activités sont entre autres des journées de solidarité enfants, des conférences – débats, de gala, de Baby show et des activités récréatives.

Les promoteurs, par la voix de Alice DIARRA, comptent organiser une campagne de sensibilisation et de communication afin de convaincre le public sur les enjeux de cette manifestation.

Le SINEA exhorte toutes les autres associations et ONG œuvrant pour le bien-être des enfants, mais aussi les hommes de médias à s’impliquer davantage pour la réussite de ce premier salon.

Noufou KINDO

http://burkina24.com/2014/05/23/premier-cadre-de-dialogue-et-de-promotion-des-droits-des-enfants-sinea-organise-par-lassociation-abe2a/

psychologie art thérapie médiation artistique psychiatrie peinture primitive processus de transformation

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×