L' Art Thérapie au Sénégal

EXPOSITION DE L'ATELIER "ART-THERAPIE" DANS LE CADRE DE LA BIENNALE DES ARTS DE DAKAR

 

L' Art Thérapie au Sénégal

 

SOPI JIKKO un atelier d'art thérapeutique avec Moussa Sakho


 

EXPOSITION DE L'ATELIER "ART-THERAPIE"

DANS LE CADRE DE LA BIENNALE DES ARTS DE DAKAR


 

 

Depuis quelques années, l'atelier "Art et Thérapie" de l'Hôpital Principal  participe activement à la Biennale des Arts de Dakar. Cette année encore patients du service de psychiatrie et leurs maîtres ont rivalisé de talent lors du vernissage de l'exposition tenue à l'Hôpital Principal de Dakar en marge des activités de la biennale des arts

 

     

 

Le service de psychiatrie de l'Hôpital Principal de Dakar  avait mis en place un atelier d'art thérapeutique dans le but de promouvoir la santé mentale par l'expression  artistique. Cette approche nouvelle de la thérapie mentale a été initiée par le Docteur Eric CAO, avec l'idée de trouver une activité aux patients. Il avait ainsi  proposé à l'artiste Moussa SAKHO le déménagement de son atelier à l'hôpital pour encadrer les patients qui avaient presque tous souscrit à la démarche du praticien.

 

Cette démarche avait abouti au vernissage de la première exposition de peinture ouverte le jeudi 12 mai 2005 à la galerie d'art "Yassine Arts Galery" et qui avait connu un franc succès. Et depuis lors, une exposition de peinture a lieu au service de psychiatrie de l'Hôpital Principal, à l'occasion de la biennale des Arts de Dakar.

 

 

        

 

Le vernissage de l'édition 2010 de cette manifestation désormais inscrite au calendrier du service de psychiatrie de l'Hôpital Principal a eu lieu le mercredi 11 mai 2010, en présence du Médecin général (2S) Christian DEROSIER, du Colonel Philippe CHEMIN, représentant le Médecin Colonel Boubacar WADE empêché, de Madame Évelyne GARCIA, chef du service de psychiatrie et de son staff, de nombreux artistes peintres et autres invités.

 

S'adressant à l'assistante, Le Docteur GARCIA  rappelé la démarche de l'établissement qui a abouti à la mise sur pied de l'Atelier Art Thérapie et remercié les associations et toutes les bonnes volontés qui par leur contribution participent  à sa bonne marche . Madame GARCIA a souligné le contexte de la tenue de l'exposition de cette année, puisqu'elle survient pour la première fois dans les locaux du nouveau service de psychiatrie. Elle s'est félicité de la collaboration qui permet une ouverture vers l'extérieur, ce qui est bénéfique pour les patients et s'est réjouie de la présence d'anciens pensionnaires du service qui ont eu à réaliser de belles oeuvres dans le cadre de l'atelier.

 

Il revenait ensuite à Monsieur Omar DIACK, président de l'association "Nit Nitaye Garabam" (L'homme est le remède de l'homme) de souligner son  long compagnonage avec l'Hôpital Principal depuis qu'il dirigeait la galerie "Yassine Arts Galrey" qui a abrité la première exposition de l'atelier "Art Thérapie" en 2005. Il a souligné, à la suite de Madame Garcia, la chaleur humaine qui se dégage à travers l'exposition. Il a ainsi remercié les autorités de l'Hôpital Principal, Madame Garcia et les personnels du service de psychiatrie mais aussi les artistes qui ont permis la réalisation de l'excellent travail qui se fait au niveau de l'atelier "Art Thérapie".

 

Le Médecin Général DEROSIER s'est quant à lui réjoui de la beauté de l'exposition et a remercié, les artistes et les médecins qui s'occupent des patients et tous ceux qui sont venus soutenir l'hôpital pour la réussite de cette exposition.

 

        

 

A l'issue de ces propos, Monsieur Moussa SAKHO a procédé à la visite guidée de l'exposition

 

          

 

Le public a, à travers la beauté des oeuvres et les différents thèmes expliqués, pu apprécier le talent et l'inspiration des exposants.

 

          

 

Certaines des oeuvres exposées ont été réalisées par les patients du service de psychiatrie, avec le soutien de nombreux artistes peintres  qui ont aidé des personnes en souffrance psychologique transitoire ou durable à s'exprimer et à tenter d'inscrire leurs difficultés singulières dans un univers symbolique partagé.

 

           

 

Quelques-unes des oeuvres artistiques réalisées par les artistes professionnels et les patients du service psychiatrie.

 

           

 

l a été procédé à la vente des oeuvres  réalisées par les patients du service de psychiatrie. Les recettes tirées de la vente de ces oeuvres devront servir à développer d'autres formes d'accompagnement et de soins alternatifs.

 

 

 

 

Les  artistes membres de l'association "Nit Nitaye Garabam"

 

 

Une école de Dakar d’arthérapie

 

Un lieu de référence

 

 

 

Une expérience conséquente

 

La plupart de ces intervenants partagent une expérience accomplie dans le domaine de l’art-thérapie ou de l’accompagnement artistique de populations spécifiques : animation d’ateliers avec des enfants autistes (en France et au Maroc par le Dr. Cao), animation d’ateliers d’art plastique avec les enfants des rues (à l’Empire des enfants par Moussa Sakho), animation d’ateliers d’art plastique pour les enfants en difficulté (en France par Moussa Sakho et par Ibrahima Kébé), animation d’ateliers avec les enfants des écoles (à Dakar par Moussa Sakho et par Ibrahima Kébé), animation d’ateliers d’art-thérapie avec des détenus mineurs (au Camp Fort B par Ibrahima Kébé et Nicole Frisque), par exemple.

 

D’autres activités devraient démarrer prochainement :

 

  • Des ateliers d’art plastique avec les détenus du centre pénitentiaire de Reubeuss
  • Un partenariat avec le « Village pilote », structure d’accueil et de réinsertion d’enfants des rues à Pikine
  • Des ateliers vidéo avec le Collectif des jeunes cinéastes du Sénégal
  • Des expositions avec Omar Diack, galeriste

 

Un chantier naval thérapeutique, des ateliers d’expression corporelle, de musicothérapie, et de théâtre, etc. sont également envisagés.

 

Accueillir et former

 

 

 

Notre originalité réside en notre capacité à articuler approche psychologique et artistique en mobilisant des artistes et des professionnels de la santé mentale.

 

Ce fonctionnement nous permet de nous adapter avec souplesse à différents types de populations en adaptant l’offre aux besoins.

 

Nous pourrions accueillir des « tandems » artistes et professionnels de santé mentale pour des stages croisés dans le service de psychiatrie et la maison et l’intégration dans l’ensemble des activités développées.

 

Résidences d’artistes et de stagiaires thérapeutes

 

Dans ce lieu, l’association proposera à des artistes et à des art-thérapeutes vivant au Sénégal ou venant d’ailleurs, une offre de résidence de courte durée (un mois) ou de durée plus longue (quelques mois) avec hébergement et la mise à disposition d’un lieu de création et d’un lieu d’exposition.

 

Les stagiaires ainsi accueillis seront à la fois des professionnels expérimentés pouvant apporter leur expérience à l’association ou des artistes ou des thérapeutes de la sous-région souhaitant s’initier ou se perfectionner aux approches d’art-thérapie innovantes développées à Dakar

 

Encourager cette approche dans la sous-région

 

Nous souhaitons aider les personnes formées ainsi dans ce lieu à créer chez eux des initiatives de ce type par un accompagnement et un suivi de leur travail. En favorisant la création de ce réseau, nous pensons pouvoir aider techniquement et financièrement la diffusion de cette approche et son rayonnement dans la région. La cohérence du réseau et la solidité de la formation devra permettre de convaincre les bailleurs de fond qu’il nous faudra immanquablement solliciter du sérieux de l’entreprise.


http://dakartherapie.au-senegal.com/spip.php?article31


 

Les ateliers de peinture

 

Plastiquement soi !

 

 

 

L’accès à un processus de création

 

Indépendamment de toutes considérations « techniques », l’accent est mis sur le processus créatif avec les artistes que nous sollicitons.

 

Le rôle des artistes est fondamental. Ils doivent se saisir de la moindre proposition des patients et en appréhender les qualités artistiques puis accompagner le patient jusqu’à la réalisation d’une œuvre achevée.

 

La proposition faite aux patients par les artistes est de s’exprimer librement dans les limites des contraintes liées au support (papiers, toiles, bois, verre). Chaque artiste propose le support correspondant à sa pratique du moment. Ainsi, Moussa Sakho propose principalement la peinture fixée sous verre qui recèle ses contraintes propres : dessin « à l’envers », colorisation par recouvrement, etc.

 

Il ne s’agit en aucun cas de pédagogie ou d’apprentissage et sont exlues toutes formes de contrôle policier ou arbitraire.

 

L’exposition

 

Un engagement est pris entre patient et artiste pour l’aboutissement d’une création plastique originale qui sera traitée comme toute création destinée à être proposée au regard de tiers.

 

La logique de cette approche est poussée jusqu’à son terme puisque les œuvres produites sont exposées et mises en vente dans des galeries d’art ou à l’occasion de manifestations culturelles majeures comme la Biennale des arts de Dakar.

 

Concernant d’éventuelles questions de droit, les patients donnent leur accord au fonctionnement suivant : la première oeuvre produite leur appartient, les suivantes reviennent à l’atelier. Les bénéfices des éventuelles ventes viennent financer cette activité de soins reçus gratuitement par les patients.


Portrait de Moussa Sakho

http://www.videomark.fr/portrait-moussa-sakho-video-video-95.htm

 

 

 
Moussa fait partie d’une génération d’artistes, qui ont luttés pour changer les choses.
 
Récupérateur et sauveur de matière. Sa formule," rien ne se perd, ne se crée, tout se transforme". Cet artiste sénégalais invente ses oeuvres à partir de tout objet qui a le bonheur de croiser sa route. Moussa est aussi thérapeute.  En effet, depuis une dizaine d’année,  Moussa a rejoint l'association Nit Nitey Garabam, qui signifie en français," l'homme est le remède de l'homme". Moussa dirige les ateliers d’Art Thérapie avec cette association au pavillon France à l’Hôpital Principale Dakar.
 
« L’art c’est la vie…C’est participer à un processus de transformation de la personne, pour son mieux être. »
 

Au service de psychiatrie de l'hôpital principal de Dakar Moussa et d'autres artistes accueillent chaque jour des patients dans leur atelier d'art thérapie.

 


 

Les personnels de santé

 

  • Dr Eric Cao Huu Haï : psychiatre et pédopsychiatre, spécialiste des questions transculturelles
  • Dr Tabara Sylla : psychiatre, spécialiste des forces armées sénégalaises
  • Dr Séga Dembélé : psychiatre, assistant du service
  • Marion Laferrière : psychologue et psychothérapeute, spécialiste des enfants
  • Annick Grégoire : stagiaire en maîtrise de psychologie clinique, option ethnopsychiatrie
  • Cheikh Sang : surveillant des soins
  • Ibrahima Dieng : major administratif
  • El Hadj Diaw : infirmier d’état
  • Mbacké Gueye : infirmier d’état
  • Barry : infirmier d’état retraité, membre du bureau
  • Claire Umviza : infirmière
  • Marie-Christine Gueye Spencer : secrétaire de l’association
  • Joséphine Mendy : secrétaire, trésorière de l’association

Des artistes

  • Moussa Sakho : né à Dakar en 1949, ce peintre autodidacte a participé à de nombreuses expositions en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis. Primé lors du festival des trois continents en 1997 à Nantes, il a également été sélectionné au In de la biennale de Dakar en 2002. La ville de La Rochelle l’a accueilli en résidence ateliers durant trois mois en 2001. Moussa Sakho a animé de nombreux ateliers artistiques pour enfants à Paris et continue cette action à Dakar.
  • Jacob Okpus : peintre et chanteur autodidacte, ce jeune Nigérian réside au Sénégal depuis quelques années. Il mène de front ses deux carrières de peintre et de chanteur de reggae. Il expose dans plusieurs galeries de Dakar. Il a sorti un album CD avec son groupe Dance Hall Band : "Never run".
  • Bakary Diop : peintre autodidacte et sculpteur (formé à l’atelier de moustapha Dime de Gorée). Il a participé à de nombreux workshops et a été assistant au Symposium du design de Dakar. Expositions : « seulement pour les fous » Gorée 2002, « Biennale OFF » Hôtel Ganalé, Dakar 2004.
  • Ahmadou Diene : graphiste de formation, il travaille la calligraphie et peint des tableaux de scènes de vie quotidienne. 
    Sa technique du sous-verre est méticuleuse et son trait très expressif. 
    Sage et très pieux, il est le président de l’association Nit nitey garabam.
  • Félicité Codjo : d’origine togolaise et sénégalaise d’adoption, elle a toujours manifesté le souci d’une constante recherche plastique. Après plus de vingt expositions collectives au Sénégal, au Togo, au Liban et en France, plusieurs expositions individuelles lui ont été consacrées en Suisse.
  • Khady Sylla : écrivain et cinéaste Sénégalaise auteur du court-métrage « une fenêtre ouverte » Primé au festival « vues sur les docks de Marseille ».

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×